Skip to main content

Le manteau de Notre-Dame du Mont Carmel (La Chape)

La chape blanche est le manteau qui est port√© par-dessus l'habit, et repr√©sente la puret√© de l'esprit et du cŇďur. Les carmes doivent exceller dans le conseil √©vang√©lique de la chastet√© et, avec un amour pur, √™tre des proph√®tes au milieu du peuple.

Avant qu'√Člie ne soit emmen√© au ciel, √Člis√©e avait demand√© √† recevoir une double portion de son esprit proph√©tique.
√Člie a laiss√© tomber son manteau du char de feu.
√Člie jette son manteau sur √Člis√©e, un geste qui indique la succession √Člis√©e, apr√®s avoir ramass√© le manteau que √Člie avait laiss√© tomber, s'est retourn√© et il s‚Äėest rendu sur la rive du Jourdain. " (2 Rois 2, 13)
Quand √Člis√©e est devenu le successeur d‚Äô√Člie, il a h√©rit√© de ses dons. √Člis√©e prend le manteau. Il repr√©sentera la succession spirituelle dans cette tradition proph√©tique enracin√©e dans √Člie et √Člis√©e.
La couleur blanche de la robe repr√©sente la puret√© du cŇďur et de l'esprit, la saintet√© et la chastet√©. ¬ę Le livre des premiers moines ¬Ľ dit qu'√Člie a √©t√© le premier proph√®te √† professer la chastet√©. Les carmes doivent exercer leurs vertus, assist√©es de la gr√Ęce divine, pour offrir √† Dieu un cŇďur pur et saint, exempt de toute tache de p√©ch√©. Ce n'est qu'ainsi que leur travail sera une authentique action proph√©tique.

La Tunique

La tunique est le vêtement intérieur qui couvre le corps, représente la pénitence. Les carmes prient pour le pardon de leurs péchés et de ceux du monde.
√Člie, comme Jean-Baptiste, portait des poils de chameau et vivait dans le d√©sert. Dans les ic√īnes, √Člie est g√©n√©ralement repr√©sent√© avec des poils d'animaux. Le livre ¬ę L'Institution des Premiers Moines ¬Ľ dit que la tunique des carmes provient de ces v√™tements de poils d'animaux communs chez les proph√®tes : " Jean √©tait habill√© en poil de chameau, avec une ceinture en cuir autour de sa taille." (Mc 1, 6)
La tunique était aussi le vêtement des pénitents, dont Dieu se servait pour pleurer et prier pour les péchés d'eux-mêmes et du monde.
Le but de la tunique, -vêtement rugueux similaire à un sac- était de provoquer une gêne pour rappeler au porteur son péché. La couleur brun foncé représente les cendres, ce qui nous rappelle que nous sommes poussière et que nous reviendrons en poussière. Il représente également la terre, humble et féconde à la fois. Rappelons-nous que Karmel (Carmel) signifie Jardin de Dieu.
La pénitence nous purifie, et ce qui nous purifie nous fait aussi nous épanouir.

La Ceinture

La ceinture est en cuir et elle est portée autour de la taille ; elle représente la chasteté. Les carmes doivent unir les vertus à l'amour, ce qui les rend parfaites.
¬ę Mais la main de Yahv√© √©tait sur √Člie. √Člie ceignit ses v√™tements et courut devant Achab vers les environs de Jizreel. ¬Ľ (1 Rois 18, 46) Jean-Baptiste et √Člie portaient des poils de chameau et portaient une ceinture en cuir autour de leur taille. Jean-Baptiste s‚Äôest inspir√© dans l'esprit et la force d'√Člie. ¬ę L'Institution des premiers moines ¬Ľ dit qu'√Člie fut le premier proph√®te √† professer la chastet√©.
La ceinture implique la mortification, dans laquelle les d√©sirs √©go√Įstes de la chair sont soumis √† la force du cŇďur. En cons√©quence, la ceinture exprime l'int√©grit√© et la ma√ģtrise de soi du carme. L'expression biblique ¬ę ceinturer le dos ¬Ľ fait r√©f√©rence √† tirer et √† nouer le bas d'un v√™tement en vue de l'action.
Un carme doit toujours être prêt - ceinturé - à agir au nom du Seigneur.

Le Scapulaire

Le scapulaire est un tissu sur les √©paules qui pend de la poitrine et du dos ; il repr√©sente le travail et le service du Seigneur. Les carmes doivent toujours √™tre pr√™ts √† servir le Seigneur √† l'exemple de Marie. Marie a dit : ¬ę Voici, je suis la servante du Seigneur. Qu'il me soit fait selon ta parole. " (Lc 1, 38)
La Vierge Marie est notre meilleur exemple de service au Seigneur, car c'est elle qui a pris soin de l‚Äô√©ducation de J√©sus. √Ä l'origine, le scapulaire √©tait un v√™tement de travail, comparable √† un tablier. Les carmes doivent √™tre prompts √† accomplir l'Ňďuvre du Seigneur et s'engager dans une sorte de travail qui construit le Royaume de Dieu ; et jamais tomber dans l'oisivet√©.